samedi 30 octobre 2010

Spécial Halloween: Le jeu Haunted Mansion

Aussi loin que je puisse me rappeler j'ai toujours eu un gros faible pour l'Halloween ainsi que les maisons hantées. Les trucs phosphorescents dans le noir, les maisons hantées de parcs d'attractions, le Moulin de la sorcière à La Ronde, les effets sonores sur disques, Frankenstein, les chauves-souris à suspendre en caoutchouc, les squelettes... Dans mon entourage on se désolait parfaitement de voir ma fascination pour ces trucs d'épouvante. Moi, je trouvais tout cela bien rigolo et ça m’amusait sans bon sens. Heureusement il ne manquait pas de matériel en ce sens destiné aux enfants. Et justement, parmi ces petites merveilles que j'ai conservés avec le temps se trouve le jeu de la maison hantée de Disney fabriqué par Lakeside et basé sur le manège à Disney World. Pour les besoins de cet article je l'ai donc ressorti afin de le photographier dans tous ces détails et ce faisant, pleins de merveilleux souvenirs me sont revenus en mémoire dont ce Noël de 1975 où je l'avais reçu en cadeau des mains de ma mère. C'est un jeu qui s'est vendu comme des petits pains chauds à l'époque et qui aujourd'hui est activement recherché tant par les collectionneurs que les nostalgiques. 
Voici de quoi la boîte avait l'air. Nom du jeu en vert-zombie, fantômes, chauves-souris, arbres squelettiques, manoir peu rassurant et enfants qui s'en donnent à cœur joie. Que voulez-vous de plus? 


Voici une vue d'ensemble du plateau de jeu, que j'ai photographié à la sauce fantomatique. Chaque joueur possédait un pion, essentiellement une pièce de plastique représentant un des fameux «Doombuggies», ces chariots dans lesquels les gens embarquent pour se ballader dans le Haunted Mansion de Disney. sur la photo on peut en voir justement un jaune. 

Le but du jeu était d'entrer par la porte de gauche et être le premier à sortir par celle de droite. Entre les deux, mille et un dangers et surprises. Ainsi, au lieu d'un plateau conventionnel, le jeu se déroule sur une boîte sur laquelle figure un parcours incertain et résolument mystérieux. Et, contrairement aux autres jeux où l'on fait généralement le tour du plateau en repassant toujours au même endroit (comme Monopoly) celui du Haunted Mansion est ponctué d'engrenages sur lesquels on doit passer. Ces engrenages que l'on doit faire tourner selon le hasard des dés et du jeu, font que le chemin peut changer subitement et nous envoyer là où l'on veut ou bien dans de bien sinistres endroits.


Voici d'ailleurs un gros plan de quelques uns de ces engrenages. Comme on peut le voir, tomber sur une dalle d'extrémité qui sont inscrites du mot «Spin» signifie que l'on doit faire tourner l'engrenage selon les instructions. Arriver au milieu nous envoie à la Crypte, où l'on perd un tour (en plus de se retrouver à l'autre bout du plateau de jeu). 


Ah, voici un autre endroit où il ne fallait pas se retrouver; le fameux donjon. Heureusement ces deux fantômes semblent bien amusants. Comme on le voit ici tout comme sur la vue d'ensemble, il se trouve aussi un panneau vertical qui sert non seulement à créer une ambiance avec plein d'illustrations mais aussi à une autre fonction que je vais vous expliquer plus loin. 

Une des illustrations qui orne le panneau vertical est la fameuse mariée, un des personnages les plus énigmatiques du manoir mais qui n'a ici aucun rôle dans le jeu. Elle est représentée ici tel que dans le manège, soit au grenier. De son vrai nom Constance Hatchaway, elle tient une chandelle dans une main et un bouquet dans l'autre. Son époux serait le fameux «Hatbox Ghost». 

La pince en plastique noir que l'on voit à gauche sert à faire tenir un des personnages en carton tirés du manège ainsi qu'à servir de prise pour faire tourner les engrenages. On peut voir aussi une autre des surprises sur lesquels les joueurs peuvent arriver. La barrière fermée nous empêche de passer et nous force à faire demi-tour. 

Le «Ghoul's Graveyard» est un autre de ces endroits où l'on perd automatiquement un tour. C'est donc tout à son avantage de ne pas arriver dessus. Encore ici il s'agit d'un endroit que vous allez retrouver sur le site de Disney près de la maison, soit le fameux cimetière qui n'en est pas un vrai. 

Vous voulez perdre un autre tour? Alors arrivez à cet endroit. Le «Ghost Host Vestibule» est un endroit bien réel du Haunted Mansion de Disney et le Ghost Host est cette voix qui vous parle dès l'entrée ainsi que tout au long du parcours et c'est le comédien Paul Frees qui lui prête sa voix. Dans la fameuse pièce qui s'étire vers le haut, on peut apercevoir le «Ghost Host» en question, lequel s'est malheureusement enlevé la vie. On peut voir aussi deux bustes qui, dans le manège, font partie d'un quintet qui comprend Rollo Rumkin, Uncle Theodore, Cousin Algernon, Ned Nub et Phineas P. Pock. Ces derniers chantent allègrement «Grim Grinning Ghosts» pour votre bon plaisir. 

Arriver dans la pièce de Madame Leota vous donne droit à un tour extra. Madame Leota est un personnage qui vous attend dans le manège. Sa tête flotte dans une sorte de boule de crystal et elle est, ironiquement, l'esprit d'une médium. Située sur une table au milieu d'une pièce, Madame Leota y va de toutes sortes d'incantations pour faire se manifester d'autres esprits. Son visage est celui de Leota Toombs (d'où le nom) et sa voix est celle d'Eleonor Audley. Voici la vraie Madame Leota:


Lorsque je parlais plus haut de personnages en carton à faire tenir sur les pinces, eh bien en voilà un, le «Caretaker» ou encore le «Groundskeeper». Ce personnage, aussi tiré du manège, est ce pauvre diable qui, accompagné de son chien tout aussi trouillard, doit veiller au bon entretien du cimetière adjacent au manoir. Je l'ai photographié ici avec un effet «dramatique» afin de mieux constater tout l'effroi qui saisi le bougre et son cabot. Le voici tel qu'il apparaît sur les lieux:

Ici, l'effroi est encore plus palpable. Qu'est-ce que le personnage vient tout juste de voir? Un fantôme se balader d'entre les pierres tombales? Mais pourquoi tient-il cette pelle? Se pourrait-il qu'il soit en réalité un pilleur de tombe qui vient de se faire surprendre par un fantôme vexé de voir quelqu'un s'en prendre à ses dernières possessions mortelles? sur le disque de Disney «Chilling, Thrilling Sounds of the Haunted House», la face A contient une séquence où, justement, un pilleur de tombe se fait prendre la main dans le cercueil par... quelque chose, et il s'enfuit à toutes jambes. 

Voici les fameux «Hitchhiking Ghosts», enfin, deux des trois car ils sont toujours tous les trois ensembles. Ici l'on peut voir Ezra le squelette ainsi que Gus le prisonnier. Avec Phineas le voyageur, ces trois compères apparaissent durant le trajet dans le Haunted Mansion et cherchent évidemment à se faire prendre à bord de votre Doombuggy. La célèbre photographe Annie Leibovitz les a d'ailleurs immortalisés dans une campagne de promotion de Disney. Ils sont respectivement interprétés par Jack Black, Will Ferrell ainsi que Jason Segel. 

Sur le carton du jeu on ne voit que deux fantômes. Le troisième se trouve tout juste à la sortie où, avec son pouce de «pousseux» il vous indique le chemin de la victoire. Dans le jeu, si vous êtes miraculeusement près de la fin, il faut lancer les dés et obtenir un nombre égal à celui d'espace qui vous sépare de la dernière dalle. 

Voilà Phineas en question, tenant toujours sa fidèle valise. La dernière dalle est celle qui se trouve marquée en rouge du mot `«EXIT». Mais attention, tout n'est pas gagné car il se trouve encore un piège à déjouer. Le panneau vertical, comme je le disais plus haut et outre l'effet décoratif, sert d'ancrage au sinistre corbeau. 

Selon que l'on joue de malchance, le corbeau, tenu par un bâton de plastique, peut pivoter vers le bas et bloquer la sortie du jeu et à ce moment aucun joueur ne peut gagner à moins que celui-ci, sous un coup de chance, ne soit renvoyé plus haut. 

Les illustrations sont parfaitement dans le ton et s’apparentent parfaitement avec le livre-disque et autres publications de Disney sur le sujet. Mais y’a aussi quelques ratés. Le plateau de jeu est essentiellement une boîte de carton sur le dessus de laquelle ont été disposés les moyeux de plastique qui servent à faire tourner les engrenages. Malheureusement, avec le temps, le dessus de la boîte avait tendance à s’enfoncer au milieu, rendant le mouvement des engrenages difficiles voire impossible. Ah, mais les instructions sont pourtant claires; lorsque l’on ne se sert pas du jeu faut le ranger à la verticale. Sauf que c’était écrit seulement en anglais et moi, à neuf ans, je ne savais pas alors forcément mon jeu s'est retrouvé avec le milieu quelque peu renfoncé. Voici d'ailleurs à quoi ressemblait le jeu une fois qu'il était entièrement assemblé grâce à une modélisation en 3D: 




Le saviez-vous? Selon certaines sources il semble qu'au fil des ans que plusieurs personnes fortement passionnées du manège auraient formulé le dernier souhait d'avoir leurs cendres dispersées dans le Haunted Mansion de Disney World, ce qui aurait obligé Disney à avoir un aspirateur spécial HEPA sur les lieux. Les fantômes du Mansion seraient-ils vrais?

2 commentaires:

  1. I wanted this game soooooo badly!!!
    merci for the walk down memory lane.
    I'm going to have to learn to read French better to more fully enjoy your blog!!
    merci, merci, merci!!!

    RépondreEffacer
  2. Unfortunately for me I didn't know English back then so I could not read some important stuff written on the inside of the box, stuff like always storing the box sideways when not in use! This made the middle of the box sag and because of that the cogs dont work well together. I'm currently in the process of restoring this baby with a bit of fiberglass underneath to make it sturdier.

    Thanks for visiting!!

    Pluche

    RépondreEffacer