vendredi 14 juillet 2017

Morceau de Montréal: le petit labyrinthe du parc Lafontaine

(Photo de Robert N. Wilkins (1975) utilisée ici avec son aimable autorisation)

Près du Jardin des merveilles, à l'est de la rue Calixa-Lavallée et au sud de Rachel, se trouvait un parc pour enfants comme on en retrouvait un peu partout en ville, mais celui-ci avait un petit quelque chose de particulier que bien d'autres n'avaient pas: un labyrinthe. 

Fabriqué en ciment avec des pierres enchâssées ici et là, ce labyrinthe de bonne dimensions permettait aux enfants de lâcher leur fou et de se perdre dans les dédales. Évidemment, et comme on peut le voir sur la photo, monter sur les murs n'était pas bien difficile et pouvait parfois être plus amusant que de courir à l'intérieur à chercher la sortie.

(Photo: La Patrie)

Ce labyrinthe a été construit au début des années 70, alors que la ville était à diversifier les jeux offerts aux enfants dans les parcs. Toutefois, c'est le seul parc, à ma connaissance, à avoir pu bénéficier d'un tel jeu. Puis un jour, pour une raison nébuleuse, la ville a décidé de le démolir. Il est difficile cependant de déterminer quand cette exactement démolition a eu lieu mais quelqu'un m'a dit que ça avait été fait durant les années 80, sans autre précision. 

Sur cette photo on peut voir le parc tel qu'il est en ce moment et, en rouge, l'endroit où se trouvait le labyrinthe. Pour aider à se situer, la rue Calixa-Lavallée se trouve à droite. 



Le saviez-vous? Le premier labyrinthe remonterait au 5è siècle avant J.-C., s'il faut en croire le Grec Hérodote qui en aurait visité un lors d'un voyage en Égypte. Situé sous terre et servant à y entreposer des tombeaux, Hérodote aurait alors affirmé que la sommité des réalisations grecques n'arrivait pas à la cheville du labyrinthe en égard à la quantité de matériaux et de travail requis. 

4 commentaires:

  1. Je m'en souviens très bien et j'étais toujours un peu angoissée d'y entrer!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, car si on était assez grand on pouvait, comme sur la photo, monter sur les murs, mais pas si ça nous était impossible alors fallait vraiment retrouver son chemin.

      Pluche

      Effacer