lundi 18 septembre 2017

Les comptoirs de lunch Woolworth

Si vous êtes abonnés à ma page Facebook vous savez sans doute que j'y partage souvent des choses qui n'apparaissent pas nécessairement ici. C'est le cas récemment d'une photo d'un vieux comptoir de lunch où je demandais comme ça si les gens étaient assez vieux pour s'en rappeler. voici d'ailleurs la photo en question. 

Cette photo a été aimée par presque de 800 personnes et pas moins de 310 personnes ont écrit un commentaire afin d'attester que oui, elles se souvenaient bien de ces longs comptoirs à lunch. Certains parlent de leur emplacement favori, d'autres leur morceau de menu préféré alors que d'autres mentionnent y avoir travaillé. Tous les commentaires, sans exception, témoignent des merveilleux souvenirs dont voici quelques extraits:

«Ma mère m'amenait au comptoir chez Woolworth ou Kresge sur Ste-Catherine après la visite chez l'optométriste. Les meilleurs sandwich et sundae de mon enfance.»

«J'adorais aller manger à ces endroits avec mes amis, la nourriture était bonne, et l'ambiance spéciale, dommage il n'en reste même pas un.»

«Yup... travaillé comme étudiant dans un Woolworth qui en avait un !!! La tarte aux citrons était dangereusement bonne pendant les pauses !!!»

«À Alma, il y en avait un chez Woolworth et chez Continental. J'aimais bien quand ma mère m'y amenait manger une frite ou un sundae.»

«Je me souviens très bien du Woolworth sur la rue St-Dominique à Jonquière. Quel bonheur lorsque nous prenions un jus de raisins avec un beigne au miel.»

«Et c'est à un tel comptoir du Kresge de Val-d'Or que j'ai mangé mon premier hot chicken!!!! Hummmmm!»

«Quand j'avais 16 ans, j'étais caissière chez Kmart à Arvida et pour dîner, je mangeais toujours un fish & chips au comptoir....»

«Oh que oui chez Kresge et aussi chez Woolworth sur la rue sainte Catherine je me souviens du super bon chausson au pomme et sirop mais surtout de ma tante Pauline qui y travaillait serveuse au comptoir .. un de mes bons souvenirs d enfance...»

«Omg!!!!!! Woolworth rue Ste-Catherine ouest j'y mangeais la meilleure salade de macaroni en ville!!!!!»

«Oui je travaillais là sur la rue Arnauld à Sept Iles dans les années 60 !!! Quels beaux souvenirs que me reviennent en tête !!!!!»

«J'ai travaillé chez Woolworth Jean-Talon et Pie lx à la comptabilité pour la fontaine et la pâtisserie, je remplaçais durant à la fontaine et la pâtisserie durant les pauses à l'été de 1955 à 1958.»

«J'ai travaillé chez Woolworth à St.Henri et je gagnais .05 de l'heure de plus que le salaire des autres car je parlais anglais....et plus tard, rue Wellington à Verdun, prendre un coke fontaine et un apple dumpling.....avec les 2 enfants dans le carrosse..........c'était le bon temps.»

Comme on peut le constater avec cette sélection choisie parmi les 300 commentaires, ces fameux comptoirs n'ont pas manqué de laisser de magnifiques souvenirs dans la mémoire des gens qui ont connu ces comptoirs. Bien entendu, si vous faites partie des générations plus jeunes, il y a fort à parier que vous n'avez jamais connu ce genre de chose et croyez-moi, vous avez malheureusement manqué une bien belle expérience. Alors que sont ces comptoirs à lunch et d'où ça vient?

L'idée origine des grands magasins F.W. Woolworth, une chaîne de magasin fondés aux États Unis en 1878 à Utica, dans l'état de New York. En 1904 on retrouve six chaînes Woolworth et la division canadienne est établie à North York en Ontario dans les années 20. Ce sont alors des magasins à aubaines qui ont démarré la mode des magasins à bon marché et qui inspiré plus tard les fameux 5-10-15, nommés ainsi parce que tous les items étaient vendus à 5, 10 ou 15 sous et pas plus. Woolworth est en quelque sorte l'ancêtre lointain des magasins à un dollar qui font fureur aujourd'hui. 

Puis, quelqu'un, quelque part dans le service de direction de Woolworth, et sans que l'on ne sache qui très exactement, a une idée. Les client qui vont et viennent à la recherche d'aubaines ont parfois un petit creux. Pourquoi ne pas aménager un service de restauration sur le pouce où ils pourraient grignoter un petit quelque chose afin de s'emplir la panse pour ensuite continuer de magasiner tout ragaillardis! Avec un menu facile et peu dispendieux on attire aussi les gens qui veulent casser la croûte rapidement et en finissant ils passent aux travers différents départements qui les incitent à économiser sur différents produits aux prix alléchants. C'est une formule gagnante/gagnante qui n'est pas sans rappeler pourquoi les supermarchés mettent leurs comptoirs laitiers aussi creux dans leurs magasins, c'est pour vous tenter avec tout plein de spéciaux chemin faisant. 

Le concept est très simple en soi et s'appuyait essentiellement sur l'intégration d'un comptoir à lunch comme on en retrouvait ailleurs et qui avaient pignon sur rue. À Montréal on peut penser au fameux Montréal Pool Room par exemple. À quelques différences notables, toutefois. Ainsi, le comptoir-client et l'aire de préparation des aliments était beaucoup plus longs. Cette dernière était tout aussi étroite et comportait tout ce qu'il fallait de ça et là afin de servir les gens rapidement; fontaines de boissons gazeuses, réfrigérateurs, grille-pains... Voici d'ailleurs un menu typique de 1957:

Comme on peut le voir, il ne se trouve ici rien de bien compliqué à préparer. La plupart des éléments sur ce menu peuvent être préparés et servis en quelques minutes à peine. Les ingrédients comme le poulet, le jambon, le bacon et les œufs sont tous préparés à l'avance et conservés dans des réfrigérateurs. 

Ici on peut voir un Woolworth de Toronto photographié en 1958. Cette vue en plongée nous permet de mieux voir comment tous les éléments étaient disposés de façon à pouvoir servir rapidement la clientèle. On note aussi la présence de cloches à gâteaux directement sur le comptoir, de quoi certainement aiguiser l'appétit. Quoiqu'il en soit, le concept fait fureur et les clients emplissent les tabourets tournants. À Los Angeles le succès était tel que le comptoir du Woolworth comptait pas moins de 100 tabourets.  

Malgré les années, le succès ne dérougit pas, comme on peut le voir sur cette photo prise au début des années 70 où il n'y a aucune place libre. On note, avec amusement, que les grands spéciaux se trouvent tout juste derrière les tabourets. 

L'idée de Woolworth fait des petits et bientôt d'autres magasins emboîtent le pas en dotant leurs propres magasins de comptoirs à lunch parfaitement identiques. Ici à Montréal ce sont des magasins Greenberg, United, Kresge et plus tard Woolco. D'autres magasins, tels Eaton et Simpson's préfèrent avoir de véritables restaurants et cafétérias mais dans des zones bien définies. 

On peut admirer ici une variante intéressante. Plutôt qu'avoir des tabourets on a tout simplement installé des banquettes directement au comptoir avec une ouverture basse afin de mieux y faire passer les assiettes. Chaque banquette est assortie de sa patère pour y accrocher son manteau. Ces banquettes ne prennent qu'un peu plus d'espace que les tabourets mais en retour la clientèle y est installée beaucoup plus confortablement.

Les comptoir à lunch ne sont pas uniques à Montréal, bien entendu, mais ils ont certainement fait partie du paysage pendant de très nombreuses années. Malheureusement le concept des comptoirs à lunch popularisés par Woolworth a disparu en même temps que lorsque les magasins qui en avaient  fermé ses portes, tout comme ses compatriotes Kresge, United, Woolco et autres. Il y a bien Wal Mart dont plusieurs succursales comportent des McDonald's mais ce n'est vraiment pas la même chose. Le comptoir à lunch d'autrefois était unique en soi et c'est bien dommage qu'il n'ait pas survécu.



Le saviez-vous? En 1960 au Woolworth de Greensboro en Caroline du Nord, quatre étudiants noirs se sont vu refuser le service parce qu'ils se trouvaient dans la section réservée au blancs. L'affaire a fait tout un tabac médiatique et est aujourd'hui connue comme le «Greensboro Sit-In». 



8 commentaires:

  1. Beaux souvenirs!
    Merci de nous les partager à nouveau

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Mélanie, ça me fait plaisir. Merci de votre visite!

      Pluche

      Effacer
  2. Bravo! Bon blog...Excellent français, l'historique est intéressant, le "saviez-vous" également... Merci de nous rappeler ces souvenirs qui me semblent pourtant si près... Oui Studio Pluche, je assez "vieille" pour m'en rappeler comme tu dis dans ton premier paragraphe...Ouf! C'est raide à matin ça!!! Mais c'est ça...C'est la vie!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce charmant commentaire composé durant les vapes de la matinée, ce qui, je vous l'assure, n'enlève rien à son charme. :)

      Pluche

      Effacer
  3. Encore une fois, un article intéressant et bien documenté! Merci!

    RépondreEffacer
  4. Question comme ca : '' Woolworth Jean-Talon et Pie lx '' Je me rapelle que dans les années soixante-dix il y avait une cafeteria au coin nord/est de Pie9 et Jean-Talon , s'agissait-il d'un Woolworth ?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, la cafétéria était exploitée par Woolworth et portait le nom de Woolworth's Cafeteria. En face, au centre commercial Boulevard, il y avait un La Baie (anciennement Morgan's), Zellers, Woolworth, Pascal et Greenberg.

      Pluche

      Effacer